Notre histoire

Nos débuts

Avant la création de l’OUAC, les candidates et candidats devaient faire demande directement aux universités individuelles et répondaient aux offres d’admission au fur et à mesure qu’elles leur étaient envoyées. Inévitablement, certaines universités devaient composer avec un surplus d’inscriptions, alors que pour d’autres, c’était le contraire : Les étudiants inscrits ne s’y présentaient pas. Quant aux étudiants, ils devaient jongler de manière non coordonnée avec plusieurs demandes à la fois.

Avec la croissance importante de la demande au chapitre de la formation postsecondaire en Ontario, l’on en vint à vouloir améliorer le processus de gestion et de planification des inscriptions. C’est ainsi que l’OUAC vit le jour, grâce aux encouragements et au soutien du gouvernement provincial.

Centralisation des demandes d’admission aux universités

La centralisation des demandes aux universités de l’Ontario et des relevés de notes des écoles secondaires a permis d’améliorer notre capacité à contrôler des acceptations multiples d’offres d’admission, a normalisé la saisie de données et a contribué à réduire considérablement les dédoublements et les coûts de traitement de demandes multiples. La centralisation a aussi rendu le processus de demande d’admission plus simple pour les candidates et les candidats en leur fournissant un seul lieu à visiter.

Les avantages du système centralisé sont vite devenus évidents, ce qui a mené au développement des services centralisés pour le traitement des demandes d’admission à plusieurs programmes professionnels de l’Ontario (p. ex., facultés de médecine, programmes d’enseignement, facultés de droit et programmes de sciences de la réadaptation).

Chronologie historique
1963 Le Comité des présidents des universités de l’Ontario (qui deviendra plus tard le Conseil des universités de l’Ontario, ou COU) se penche sur la possibilité pour les universités de collaborer au processus de demande d’admission
1964 Le COU prépare et approuve un rapport sur l’établissement d’un « centre de traitement des demande d’admission ».
1971 Le COU et le Conseil sur l’admission des universités de l’Ontario (OUCA) fondent le Centre de demande d’admission aux universités de l’Ontario (OUAC), dont le fonctionnement partiel débute en août.
1972 Nous traitons quelque 135 361 demandes d’admission à des programmes de premier cycle lors de notre premier cycle d’admission. Il s’agit des demandes « 101 » et « 105 », lesquelles prennent le nom des numéros de formulaire attribués par l’imprimerie.
1975 Nous recevons 11 006 demandes d’admission dans le cadre du premier cycle d’admission du Service de demande d’admission aux facultés de médecine de l’Ontario (OMSAS).
1979 Nous recevons 11 855 demandes d’admission dans le cadre du premier cycle d’admission du Service de demande d’admission aux programmes d’enseignement (TEAS).
1991 Nous acceptons d’aider à la production et à la distribution du INFO Magazine, un guide complet du processus de demande d’admission aux universités destiné aux conseillères et conseillers en orientation et aux élèves.
1996 Établissement du système électronique de collecte et de distribution des relevés de notes : OUETS (Système électronique des relevés de notes des universités de l’Ontario). Nous rassemblons et gérons 13 881 demandes de relevés de notes d’universités de l’Ontario des candidates et candidats 105 et TEAS.
Nous commençons à traiter les demandes d’études supérieures.
1997 La première Foire des universités de l’Ontario a lieu, alors que 30 000 personnes y prennent part.
Nous recevons 11 961 demandes d’admission dans le cadre du premier cycle d’admission du Service de demande d’admission aux facultés de droit de l’Ontario (OLSAS).
1998 Nous introduisons notre première demande d’admission en ligne, la demande « 105F », destinée aux candidates et candidats étrangers de premier cycle.
Pour la première fois, les candidates et candidats utilisant les demandes d’admission 101, 105 et TEAS peuvent avoir simultanément plus de 3 choix actifs.
1999 OUETS remporte le prix inaugural des pratiques exemplaires du Postsecondary Electronic Standards Council (PESC).
2000 Nous recevons 2 367 demandes d’admission dans le cadre du premier cycle d’admission du Service de demande d’admission aux programmes de sciences de la réadaptation (ORPAS).
2003 Toutes les demandes d’admission sont désormais offertes en ligne.
La province de l’Ontario supprime la 13e année (CPO). Par conséquent, lors de l’année dite « à double cohorte » – soit celle où des diplômés de 12e et 13e années accèdent aux études postsecondaires – nous recevons 86 000 demandes d’admission en ligne en à peine 60 jours.
2004 OUETS est intégré à l’OCAS, permettant l’échange des relevés de notes électroniques entre les universités et les collèges de l’Ontario.
OUETS est intégré à l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (OEEO), permettant l’envoi électronique à l’OEEO des relevés de notes par leurs candidates et candidats.
2005 Début de la version en ligne d’INFO Magazine, laquelle est renommée « eINFO » (pour « INFO électronique »).
2016 Nous introduisons notre système modernisé de gestion des demandes (« AMS »).
2017 Les répondants pour les demandes d’admission aux programmes professionnels peuvent soumettre pour la première fois leurs références en ligne, à l’aide des nouveaux formulaires confidentiels d’évaluation/de référence en ligne. Nous recevons plus de 36 000 documents en ligne.
Les candidates et candidats peuvent maintenant lier leur demande OUAC à leur demande au RAFEO.
2018 Nous procédons à la migration de la demande d’admission d’OMSAS vers la nouvelle plateforme « AMS ». Toutes les demandes d’admission sont désormais offertes à l’aide du nouveau système.
Nous commençons à héberger et maintenir le site Web Future Further, une ressource destinée aux étudiantes et étudiants autochtones intéressés à fréquenter – ou fréquentant déjà – une université de l’Ontario.

Faits intéressants

  • Tous les ans, nous recevons plus de 750 000 demandes d’admission de plus de 185 000 candidates et candidats. Comparativement, à notre première année de fonctionnement, nous avions reçu 135 361 demandes d’admission.
  • Nous avons traité quelque 1,7 million de demandes de relevés de notes électroniques depuis 1997. En date de novembre 2018, nous avons traité près de 2,8 millions de relevés de notes, dont plus de 2 millions ont été traités entièrement en ligne!
  • Avant l’arrivée des ordinateurs et des terminaux de données dans nos lieux, l’OUAC se servait de cartes perforées aux fins d’automatisation du processus de demande d’admission. Une machine à cartes perforées IBM lisait la carte, la traitait et imprimait ensuite un rapport papier.
  • Pour ce qui est des documents de grand format, nous utilisons des enveloppes biodégradables dans le cadre de nos initiatives écologiques. De grande taille, ces enveloppes de plastique contiennent un additif permettant leur dégradation biologique après deux ans dans une décharge, contribuant ainsi à réduire la quantité de plastique persistant dans l’environnement.