OMSAS – Aptitudes et compétences essentielles

Le Conseil des facultés de médecine de l’Ontario (COFM) a approuvé des lignes directrices sur les compétences et les aptitudes nécessaires pour :

  • etudier la médecine en Ontario;
  • réussir avec succès les programmes de médecine; et
  • pratiquer la médecine.

Ces lignes directrices s’appliquent aux étudiantes et étudiants inscrits ou faisant demande aux programmes des facultés de médecine de l’Ontario.

Version PDF du document

Aptitudes et compétences essentielles pour l’étude de la médecine

Les facultés de médecine de l’Ontario sont conscientes de leur responsabilité envers la société d’offrir un programme d’études assurant que les diplômés possèdent les connaissances, les compétences, les comportements professionnels et les attitudes nécessaires pour l’exercice surveillé de la médecine au Canada. Les diplômés doivent être en mesure d’établir des diagnostics, de prendre en charge les problèmes de santé des patients et de leur offrir des soins complets, prodigués avec compassion. En conséquence, les étudiants des programmes de médecine doivent posséder les aptitudes cognitives, de communication, sensorielles, motrices et sociales nécessaires pour procéder à l’interrogation et à l’examen des patients ainsi que pour de leur prodiguer des conseils. Ils doivent en outre posséder les compétences nécessaires pour effectuer certains procédés techniques dans une période de temps raisonnable, tout en veillant à la sécurité du patient.

Pour pratiquer la médecine, outre l’obtention d’un doctorat en médecine, les étudiants doivent compléter un programme de résidence agréé et réussir les examens menant à l’obtention du permis d’exercer du Conseil médical du Canada (CMC). Les candidats doivent tenir compte du fait que, tout comme les comportements professionnels, les capacités cognitives, les compétences pour effectuer un examen physique ainsi que les aptitudes pour la gestion et la communication sont évaluées dans le cadre de simulations chronométrées de consultations par des patients.

Tous les étudiants doivent posséder les compétences et les aptitudes décrites dans la section sur les normes techniques. Tous les candidats doivent lire ce document en vue d’évaluer leur capacité à satisfaire à ces normes. Cette politique ne fait pas obstacle à la candidature de personnes ayant un handicap. Il incombe aux personnes qui prévoient avoir besoin de mesures d’accommodation pour un handicap d’en informer l’école de médecine.

Compte tenu de la nature exhaustive, additive et intégrative du programme, il est escompté que les étudiants de médecine obtiendront leur diplôme en trois ou quatre ans. Il est possible que les étudiants ayant un handicap obtiennent une prolongation pour compléter le programme de médecine. De telles demandes de prolongation sont considérées au cas par cas. Toutes les autres demandes de congé autorisé sont abordées dans le cadre d’une politique distincte.

Normes techniques s’appliquant aux étudiants du programme de médecine

Un candidat au diplôme de médecine doit démontrer les compétences suivantes :

Observation

L’étudiant doit être en mesure de participer à des activités d’apprentissage qui nécessitent des aptitudes pour l’observation. Plus précisément, l’étudiant doit être capable d’observer avec précision le patient et ainsi obtenir des renseignements visuels, auditifs et tactiles.

Communication

L’étudiant doit être en mesure de parler aux patients, de les écouter et de les observer afin d’obtenir avec efficacité et compétence des renseignements, de décrire l’humeur, l’activité et la posture ainsi que de percevoir la communication non verbale. Il doit être capable de communiquer avec efficacité et sensibilité avec les patients, les familles et les membres de l’équipe soignante. Il doit en outre faire preuve de cohérence quand il résume oralement et par écrit l’état du patient et le plan de prise en charge de ses soins.

Motricité

L’étudiant doit pouvoir démontrer un fonctionnement moteur suffisant pour effectuer en toute sécurité l’examen physique d’un patient en utilisant notamment la palpation, l’auscultation et la percussion. L’examen doit être fait de façon autonome et en temps utile. L’étudiant doit être en mesure d’utiliser des moyens ou des instruments de diagnostic réguliers ou adaptés (e. g. sphygmomanomètre, stéthoscope, otoscope et ophtalmoscope). Il doit être en mesure d’accomplir les gestes moteurs qui s’avèrent raisonnablement nécessaires pour prodiguer des soins réguliers et urgents aux patients.

Aptitudes intellectuelles-conceptuelles, d’intégration et de calcul

L’étudiant doit démontrer les aptitudes cognitives et de mémorisation nécessaires pour mesurer, calculer et raisonner afin d’analyser, d’intégrer et de synthétiser de l’information. De plus, il doit être capable de comprendre les relations spatiale et dimensionnelle. Toutes ces activités de résolution de problèmes doivent être accomplies en temps opportun.

Caractéristiques comportementales et sociales

L’étudiant doit démontrer de façon constante la santé émotionnelle nécessaire pour utiliser pleinement ses aptitudes mentales. Il doit posséder un jugement sûr et s’acquitter sans retard de toutes les responsabilités attenantes au diagnostic et aux soins des patients. L’étudiant doit en outre être capable d’établir des relations mûres, positives et efficaces avec les patients, les familles et les autres membres de l’équipe soignante. Il doit pouvoir tolérer les exigences physiques, affectives et mentales du programme et fonctionner efficacement dans des conditions de stress. Il est également nécessaire pour l’étudiant de posséder l’adaptabilité nécessaire pour fonctionner dans un milieu changeant en plus d’être capable de fonctionner malgré les incertitudes inhérentes aux soins des patients.

Les étudiants doivent manifester les qualités personnelles nécessaires à la pratique de la médecine, notamment : la compassion, l’intégrité, l’intérêt pour autrui, les compétences en relations humaines et la motivation.

Étudiants ayant un handicap

Le terme handicap est défini à l’article 10 (1) du Code des droits de la personne de l’Ontario.

Le conseil des facultés de médecine de l’Ontario (COFM) est résolu à intégrer les étudiants ayant un handicap à la collectivité universitaire. Chaque étudiant ayant un handicap a le droit de jouir d’accommodations raisonnables visant à lui permettre de satisfaire aux normes et à faciliter son succès. Par contre, ces accommodations ne peuvent compromettre ni la sécurité ni le bien-être des patients. De telles accommodations peuvent exiger que les membres de la collectivité universitaire fassent preuve de créativité et de flexibilité pour répondre aux besoins particuliers des étudiants ayant un handicap tout en satisfaisant aux normes techniques et d’études. L’étudiant qui a un handicap doit pouvoir démontrer les connaissances et les compétences requises de façon autonome. Il existe toutefois quelques instances où l’aide d’un intermédiaire peut s’avérer appropriée. Il est néanmoins impossible d’accommoder un étudiant si l’intermédiaire doit l’assister avec les tâches cognitives ou le remplacer pour celles-ci, effectuer un examen physique à sa place et/ou suppléer le jugement clinique de l’étudiant de quelque façon que ce soit. Le besoin pour les services d’un intermédiaire sera examiné au cas par cas.

Cette politique reconnaît que la capacité de l’étudiant ayant un handicap à démontrer son autosuffisance et à reconnaître ses besoins d’accommodation en temps opportun est fondamentale à sa réussite.

Approuvé : novembre 2003